Sommaire du journal N°93 - Avril/Mai 2009

Chers lecteurs,

Ce n'est pas la première fois qu'on évoque le sujet mais l'édition d'un DVD qui sera projeté au mois de mai à Lacanau – Le mouvement perpétuel des côtes : 6 000 ans d'histoire des rivages aquitains, par le professeur Jean-Pierre Tastet, de Bordeaux 1– le remet à l'ordre du jour (voir page 15). Il s'agit de l'érosion des côtes, phénomène qui touche particulièrement le Médoc où le trait de côte recule d'un mètre à cinq mètres par an. On ne compte plus les découvertes archéologiques sur les plages médocaines et on se souvient notamment de la superbe enseigne gauloise découverte, il y a quelques années à l'Amélie où l'érosion est la plus spectaculaire. Elle avait été enterrée, il y a deux mille ans, plusieurs kilomètres à l'intérieur des terres... Et puisqu'on évoque l'Amélie, tout le monde sait que la moitié des villas construites au début du xxe siècle ont disparu dans les flots. Les scientifiques sont formels, à commencer par le professeur Tastet : «L'érosion des côtes est un phénomène inéluctable.» On ne peut domestiquer l'océan. «Quand la marée monte, dit Jean-Jacques Tastet, on recule sa serviette...» Il faut faire la même chose en matière d'urbanisme. Et de faire remarquer que la loi Littoral qui limite les constructions à 100 mètres du rivage n'est pas suffisante : «Là où la mer avance de 4 mètres par an, cela veut dire que les constructions ont une pérennité de 25 ans...» Le professeur préconise 500 mètres. Il précise aussi que les ouvrages réalisés pour contenir la mer ont pour effet d'apporter des quantités de sable énome de part et d'autre de la construction, comme à Lacanau par exemple.
De toutes façons, cela ne sert à rien d'enrocher ou de bétonner, on ne fait que déplacer le problème ou retarder l'échéance.
Mais que faire d'autre ? L'urbanisation est là. Toute l'économie, ou presque, repose sur le tourisme qui lui-même ne serait rien sans le littoral. On ne peut que retarder l'échéance en bétonnant et en engloutissant des fortunes. Tout cela n'est pas simple à entendre.

Médoc

Vins

Lacanau

Carcans-Maubuisson

Hourtin

Naujac-sur-Mer

Vendays-Montalivet

Grayan-et-l'Hôpital

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous