Sommaire du journal N°30 - Octobre/Novembre 1998

Chers lecteurs,

Les lois Deferre sur la décentralisation, qui transféraient des pouvoirs jusqu'alors dévolus à l'Etat aux collectivités locales et territoriales, étaient proprement révolutionnaires. Ainsi, pour la première fois, des élus locaux et régionaux pouvaient réellement décider de l'avenir de leurs territoires. Le problème est que les organismes de contrôle, comme par exemple les Chambres régionales des comptes, ont mis un certain temps à se mettre en place et à être opérationnelles, et que, pendant ce temps, certains élus peu scrupuleux ont abusé de cette liberté toute neuve. Mais le vrai handicap est surtout venu des fonctionnaires de l'Etat qui n'ont jamais accepté, depuis 15 ans, qu'on rogne leurs pouvoirs. Et ils reprennent de plus en plus du poil de la bête. L'affaire du plan de prévention des risques naturels et la façon arrogante dont les services de l'Etat ont imposé aux élus médocains une carte démentielle de zones inondables en est une illustration. Il a fallu que les élus du Nord-Médoc tapent du poing sur la table pour que ces mêmes services acceptent la concertation.
Il est temps qu'un juste équilibre s'instaure entre les collectivités et l'Etat sans que – et c'est encore un autre problème – le pouvoir judiciaire vienne se poser en arbitre.

Claude Fouchier

Médoc

Vins

Lacanau

Hourtin

Naujac-sur-Mer

Vendays-Montalivet

Grayan-et-l'Hôpital

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

District Nord-Médoc

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°140
Juin/Juillet/Août 2017

Commander
5 € N°144
Juin/Juillet/Août 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous