Livres - N°112 - Juin/Juillet 2012

Livres

 

Visages et portraits politiques de Gironde, Jean Petaux et François Ducasse, éd. Le Bord de l’eau, 264 pages, 35 €

A qui voudrait embrasser d’un coup près de 35 ans de vie politique en Gironde, en connaître les arcanes, les principaux acteurs et en saisir les enjeux actuels, s’offrent deux solutions. Eplucher la presse régionale sur la période – un véritable pensum – ou lire Visages et portraits politiques de Gironde de Jean Petaux et François Ducasse. Le premier, docteur en sciences politiques et enseignant à Sciences Po Bordeaux, est The spécialiste de la vie politique locale. Le second est photographe indépendant, formé chez Burdin. Ses images sont publiées dans le monde entier. Ils nous proposent une sorte de double album : quelque 300 instantanés couvrant l’actualité politique sur la période 1973-2011 et 24 portraits d’hommes et femmes politiques du département. Douze à gauche et douze à droite. Pas de jaloux. Au sein de cette galerie, quatre ont quitté définitivement l’arène locale : Marc Bœuf, Henri Deschamps, Robert Boulin et Aymar Achille-Fould. A propos de l’ancien député de la 5e circonscription et propriétaire de château Beychevelle, Jean Petaux rappelle que c’est lui qui avait fait délocaliser dans le Médoc le service de fabrication des annuaires à l’occasion de son bref passage au Secrétariat d’Etat aux PTT. Autres temps, autres mœurs. Aujourd’hui, il y a beaucoup moins de «faveurs de maroquin ministériel» à distribuer…

Sur le personnel politique actuellement en responsabilité, Jean Petaux nous livre des portraits à la fois surprenants (Michel Sainte-Marie à l’humour ravageur ou Gilbert Mitterrand à découvrir) et tout en finesse (Alain Juppé «le professionnel») ; tord le cou à quelques clichés (le système Chaban entre autres) ; raille gentiment le député de la Droite populaire, le magistrat Jean-Paul Garraud, en intercalant dans son portrait des couplets du Gorille de Georges Brassens. Pour autant, pas question de «flinguer».

L’auteur s’en explique au Journal des propriétaires : «J’en ai marre d’entendre pis que pendre sur les élus. Dans les années 1990-2000 nous sommes passés à une espèce de miroir aux alouettes à propos de la démocratie participative, du citoyen expert, du primat du référendum… Il faut réhabiliter la démocratie représentative et cela ne s’improvise pas. Cela demande de vrais professionnels et implique un vrai engagement pour le bien commun. C’est un remède contre le populisme.»

 

Serge Andron, Une vie sur Cordouan, Bruno Vaesken et Elisabeth Vaesken-Weiss, éd. Ouest-France, 114 pages, 23 €

Mille ans bientôt qu’une tour à feu verrouille l’estuaire capricieux de la Gironde. Quatre cents ans que le phare de Cordouan dans son habit de pierre blanche guide et rassure les marins venus de l’Atlantique. Trente-cinq ans que Serge Andron, le plus ancien gardien de Cordouan, salue à chaque relève celui qu’on surnomme le Versailles des mers.

Attirés par un parcours de vie aussi insolite, Elisabeth et Bruno Vaesken sont allés à la rencontre de ce personnage atypique. Avec passion et émotion, Serge Andron leur a raconté la solitude, la relation avec les autres gardiens, les jours de houle exceptionnelle, les cieux enflammés ou si profondément noirs derrière le phare, les bateaux en difficulté mais aussi les visites inattendues d’un phoque, de pigeons voyageurs ou le séjour de deux mois d’un peintre en quête de silence et de liberté. Serge va partir à la retraite d’ici quelques mois et a eu plaisir à revenir sur ses années Cordouan.

Il a succombé au charme de ce phare mythique à 20 ans. Il l’a aimé plus que tout, l’a maudit quelquefois. Cordouan est un personnage à part entière… son compagnon de vie. Pour lui, ce ne sera jamais un phare comme les autres.

 

Lo Medòc de boca a aurelha, Le Médoc de bouche à oreille, Patrick Lavaud, éd. Archives départemen-tales de la Gironde, 20 €

Connu dans le monde entier pour ses vins prestigieux, le Médoc est enraciné dans une tradition orale qui s’est longtemps exprimée dans une langue aujourd’hui millénaire, l’occitan. Pendant de nombreuses années, Patrick Lavaud a parcouru le Médoc à la recherche de cette oralité occitane. Il a ainsi recueilli de nombreux récits, souvenirs, contes, comptines et autres proverbes qu’il fait partager grâce aux trois disques qui accompagnent cet ouvrage. Illustré de nombreuses cartes postales anciennes, ce livre présente un Médoc désormais disparu, peuplé de bergers, gemmeurs, paysans et autres pêcheurs au filet du rivage atlantique. L’ouvrage comprend la transcription en occitan et la traduction en français de ces enregistrements.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous