Sommaire du journal N°9 - Avril/Mai 1995

Chers lecteurs,
Avril 1945 : l'Allemagne s'effondrait sous les bombardements alliés. Le 30, Hitler se suicidait dans son bunker de Berlin. Le 8 mai, l'Allemagne capitulait. Il est évident que la libération du Médoc, de même que les autres "poches" de l'Atlantique, quelques jours auparavant, n'était pas militairement nécessaire. Leclerc le pensait. Mais de Gaulle voulait montrer aux yeux du monde que l'armée française pouvait bouter, elle-même, hors du territoire, les Allemands qui les avaient tenus sous le joug pendant près de cinq ans. Le Front du Médoc était aussi bien pratique pour occuper et encadrer de turbulents résistants qui lui contestaient le pouvoir. Au prix de 1 300 morts, Allemands et Français confondus, sur le sol du Médoc dévasté. Ce qui n'enlève rien à l'héroïsme des gamins de 20 ans qui laissèrent leur vie, dans les marais, pour "l'honneur de la France".

Médoc

Vins

Lacanau

Carcans-Maubuisson

Vendays-Montalivet

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous