Sommaire du journal N°29 - Août/Septembre 1998

Chers lecteurs,

La fermeture du Centre de formation de la Marine, à Hourtin, est évidemment catastrophique pour la commune. Mais elle était prévisible puisqu'elle s'inscrit dans la logique de la professionnalisation des armées. Notre premier article, intitulé «Vers la disparition du CFM», date de février 1996. Nous ne sommes pas des devins. Depuis l'annonce de l'armée de métier, tout le monde savait que cette fermeture était inéluctable. Mais qu'a-t-on fait ? Quels sont les projets ? Où sont les commissions, qui auraient pu faire des propositions, trouver des pistes, des partenaires, en France, en Europe, à l'étranger ? Ce n'est pas un maire de bourgade qui peut trouver des solutions, ni même un simple député. C'est du rôle de l'Etat, et de son devoir.
Mais cela aussi fait partie de la fameuse exception française : on ne prend des décisions qu'au pied du mur. Cela n'a pas toujours été le cas : il y a eu, sous la IVe République, une haute administration française qui a su reconstruire la France avec des plans, des prévisions. Mais les héritiers de cette administration, qui ont préféré les jeux de la politique – puisque tous nos gouvernants, ou presque, sont aujourd'hui énarques –, semblent avoir oublié que gouverner, c'est prévoir.

Claude Fouchier

Médoc

Vins

Lacanau

Carcans-Maubuisson

Hourtin

Naujac-sur-Mer

Vendays-Montalivet

Grayan-et-l'Hôpital

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

District Nord-Médoc

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous