Sommaire du journal N°20 - Février/Mars 1997

Chers lecteurs,
Vous recevez ce numéro avec retard. La raison en est que nous avons été assignés en référé, au moment du "bouclage" de notre journal, par la Socnat, la société gérant le Centre hélio-marin de Montalivet, qui voulait nous empêcher, par voie de justice, de publier un article. Cet article, que vous trouverez en page 14, explique les raisons et les conséquences d'un arrêté du préfet de la Gironde qui radie, pour six mois, du classement Village de vacances la partie du CHM exploitée en tant que tel. Vous constaterez qu'il n'y a, dans cet article, ni parti pris ni animosité à l'encontre de la Socnat. Il y manque cependant son point de vue. Pourquoi? Nous avions demandé un entretien avec le nouveau PDG, M. Wamain, mais nous n'avions jamais obtenu de réponse. Dans une ultime tentative, à quelques heures du "bouclage", nous avons fait parvenir à la Socnat, par fax dans la soirée du jeudi 30 janvier, l'ébauche de l'article que nous nous proposions de publier en demandant à son PDG de bien vouloir nous faire part de son point de vue. Point de vue que nous aurions alors intégré dans la rédaction définitive de l'article. Vendredi pas de réponse, samedi, dimanche non plus. Le lundi 3 février, au matin, au moment même où les épreuves du journal partaient à la photogravure et à l'imprimerie, nous recevions, au lieu d'une réponse, une assignation en référé, pour le mercredi 5 février, devant le Tribunal de grande instance de Poitiers.
La Socnat demandait aux juges de nous interdire de publier l'article et exigeait, en outre, des dédommagements ahurissants. Le 7 février, le Tribunal nous donnait raison en déboutant la Socnat et la condamnant aux dépens. Je dois dire que nous sommes affligés par cette pénible affaire qui va à l'encontre même de l'esprit de notre journal qui se veut un espace ouvert où - notre Courrier des lecteurs en témoigne- tous les points de vue peuvent s'exprimer. Le procédé nous a d'autant plus surpris que nous avons beaucoup d'abonnés, sans compter les amis personnels, parmi les naturistes de Montalivet.

Médoc

Lacanau

Carcans-Maubuisson

Hourtin

Vendays-Montalivet

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous