Sommaire du journal N°118 - Juin/Juillet 2013

 

Chers lecteurs,

A tout juste 20 ans, la Naujacaise Lena Armas est devenue, il y a quelques jours, championne de France juniors féminines d’échecs. Bon sang ne saurait mentir dit-on. Ses parents Jules Armas, ancien champion de Roumanie, et sa femme Rike, ancienne championne d’Allemagne, tous deux maîtres internationaux l’ont mise – ainsi que sa sœur Lara qui présente elle aussi un beau parcours – devant un échiquier à l’âge de 5 ans ! Tous deux gèrent le camping de la Rochade à Naujac dont ils ont fait un rendez-vous renommé pour tous les amateurs d’échecs, depuis les débutants jusqu’aux grands maîtres internationaux.

Léna est en outre une brillante étudiante à la prestigieuse Ecole supérieure de commerce de Paris (ESC-Europe) et elle termine une licence de mathématiques à la Sorbonne...

Il nous est agréable de faire l’éloge de cette jeune fille surdouée alors que tant de pseudo-vedettes de la télé-réalité encombrent nos écrans.

Cinq nouveaux restaurants ont ouvert ou vont ouvrir à Soulac cette année au moment où l’on discute à la commission économique de l’Assemblée nationale du métier de restaurateur. Pascale Got, la députée du Médoc, propose de créer l’appellation artisan-restaurateur, à l’exemple de ce que Jean-Pierre Raffarin avait fait dans la boulangerie en créant le titre d’artisan-boulanger. Le professionnel devrait notamment faire la cuisine sur place, n’utiliserait pas de plats préparés de provenance industrielle, travaillerait avec des produits bruts et devrait justifier d’une qualification professionnelle permettant son inscription à la Chambre des métiers. La proposition de la députée rejoint les préoccupations du plus puissant syndicat patronal de l’hôtellerie, l’Union des métiers des insdutries de l’hôtellerie (UMIH) qui souhaite aller dans le même sens.

Des rumeurs couraient depuis un bon moment sur la mauvaise santé de Port-Médoc. Celle-ci a été revigorée par un apport de capitaux qui lui permet aujourd’hui de proposer des tarifs en baisse pour «devenir la port le moins cher de toute la côte atlantique». La stratégie semble réussir puisque les gestionnaires comptent attteindre les 600 bateaux à la fin de l’année. Avec 70% d’usagers qui signent un contrat de location de l’anneau pour trois ans.

14 paquebots de croisière auront accosté au Verdon d’ici la fin de l’année. Les élus de la pointe du Médoc, les représentants du Grand Port de Bordeaux, les acteurs locaux du tourisme et du commerce, planchent actuellement sur la possibilité d’un meilleur accueil des milliers de croisiéristes qui partent pour la plupart en excursion en car pour visiter les vignobles et de leur proposer une visite locale en leur permettant, par exemple, de découvrir la côte médocaine à vélo.

Claude Fouchier

Médoc

Vins

Lacanau

Carcans-Maubuisson

CdC des Lacs Médocains

Hourtin

Naujac-sur-Mer

Vendays-Montalivet

Grayan-et-l'Hôpital

Soulac-sur-Mer

CdC Pointe du Médoc

Le Verdon-sur-Mer

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous