Sommaire du journal N°113 - Août/Septembre 2012

 

Chers lecteurs,

On a longtemps pris pour exemplaire le travail de la Miaca (Mission d’aménagement de la côte aquitaine) effectué dans les années 70 et 80 sous la direction d’un haut fonctionnaire Emile Biasini. Il faut bien dire pourtant que, 30 ans après, on n’aboutirait pas aux conclusions de la Miaca qui fixaient l’urbanisation comme, par exemple, dans le Médoc, à Lacanau ou à Soulac. On commençait pourtant à travailler sur les prémices de la loi Littoral, qui date de 1986 et qui devait interdire toute construction à moins de 100 mètres du rivage. Les jurisprudences successives n’ont d’ailleurs cessé d’étendre la distance interdite jusqu’à 500 mètres.

«Si nous avions eu l’étude que nous venons de réaliser sur l’érosion, reconnaît Renaud Lagrave, président du GIP (Groupement d’intérêt public) Littoral aquitain, il y a sans doute des endroits aujourd’hui problématiques qui n’auraient pas été construits.»

C’est, en effet, une des grandes faiblesses de la Miaca d’avoir ignoré, ou du moins sous-estimé, l’érosion et l’évolution du trait de côte, en fixant l’urbanisation sur la côte au lieu de préconiser une urbanisation à l’intérieur des terres. Un écueil que le GIP Littoral aquitain, qui est en quelque sorte le prolongement de la Miaca, entend éviter.

On lira dans ce journal le compte rendu des travaux de ce GIP qui a réuni, il y a quelques jours, à Capbreton, sur la Côte Sud des Landes, des spécialistes de tous horizons.

On se rendra compte que des problématiques nouvelles se posent aujourd’hui que la Miaca n’avait su prévoir, il y a trente ans. Parmi celles-ci, les conséquences de l’attractivité du littoral qui entraîne un afflux massif de population qui fait exploser les prix de l’immobilier et fragilise le développement de l’économie locale.

Claude Fouchier

 

 

Dernière minute

Médoc

Vins

Lacanau

Carcans-Maubuisson

Hourtin

Naujac-sur-Mer

Vendays-Montalivet

Grayan-et-l'Hôpital

Soulac-sur-Mer

Le Verdon-sur-Mer

Loisirs

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
5 € N°144
Juin/Juillet/Août 2018

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous