Médoc - N°99 - Avril/Mai 2010

Xynthia : premier bilan

La tempête Xynthia n’a pas épargné le Médoc et remet en lumière la nécessité d’une gestion globale des digues pour prévenir des situations plus dramatiques.

med99-5ar.jpgSans atteindre l’ampleur désastreuse des pertes en vies humaines et des dégâts enregistrés sur le littoral charentais et vendéen¹, la tempête Xynthia n’en a pas moins semé la désolation dans le Médoc, principalement le long de l’estuaire, en plusieurs points de cette zone à risques. Ici comme ailleurs, la conjonction de deux phénomènes – forts coefficients de marée (102) et vents violents – a provoqué une montée des eaux via les chenaux. Deux cents maisons ont été évacuées, principalement à Saint-Christoly, au Verdon et, plus au sud, à Cantenac, Labarde et Macau. Dans ce secteur de Labarde, c’est la rupture d’une digue, celle de château Dauzac, qui est à l’origine des évacuations. Près de 130 personnes ont temporairement trouvé refuge à la mairie de la commune pour se mettre à l’abri et au sec. Situation d’urgence mal vécue par les élus et responsables locaux qui réclament en vain depuis dix ans la construction d’une digue à Cantenac. Sur place, certains sont convaincus que c’est pour éviter les inondations en amont – autrement dit pour protéger Bordeaux – que l’ouvrage ne se fait pas… Ratés administratifs et défaillances d’ouvrages mettent en lumière une situation morcelée en Gironde qui compte pas moins de 409 kilomètres de digues ! Les collectivités locales, premières concernées, ne gèrent que 12 % de ce linéaire qui se répartit ensuite entre syndicats mixtes (37 %) et propriétaires privés et associations syndicales de propriétaires (51 %). La moitié de ces digues sont en mauvais état, particulièrement du côté de l’estuaire. Pour essayer de faire progresser une vision globale de la gestion de ces ouvrages, la préfecture a transmis dès le 2 mars un dossier complet pour faire inscrire le département dans le «plan digues» annoncé par le chef de l’Etat à L’Aiguillon-sur-Mer. Bien qu’il existe déjà une modélisation des crues sous la forme d’un Référentiel inondations Gironde², élaboré par le syndicat mixte de développement durable de l’estuaire, l’Etat a annoncé le lancement d’un appel à projet pour l’élaboration d’un plan de prévention des inondations. «Cet outil vise à programmer des investissements sur les digues», précise la préfecture. En attendant, pourvu que ça tienne !

¹ Entre le 26 février et le 1er mars, le passage de Xynthia en Europe a provoqué la mort de 65 personnes. C’est la France qui a payé le plus lourd tribut à cette dépression météorologique avec 53 victimes dont 35 pour le seul département de la Vendée et 12 en Charente-Maritime. Quant au bilan matériel, une première estimation des sociétés d’assurances avançait début mars la somme de 1,2 milliard d’euros. A cela, il convient d’ajouter la facture des dommages subis par les infrastructures (routes, ponts, digues…) que devront régler l’Etat et les collectivités locales.
² Financé pour moitié par l’Etat, ce référentiel «vise notamment à mettre au point un plan de gestion des zones inondables» suivant deux grands principes : «préserver les zones inondables et la logique d’expansion des crues» et «privilégier des protections rapprochées».



Le point dans chaque commune


Lacanau Xynthia n’a pas provoqué de dégâts majeurs. Seuls quelques toits avec des tuiles arrachées gardent un souvenir du passage de la dépression ainsi que le bas des dunes sur le front de mer qui ont manifestement été rongées un peu plus que de coutume. A défaut d’être les plus violents de la côte médocaine, les phénomènes d’érosion à Lacanau ne sont pas moins symboliques. La commune ayant été désignée comme station-pilote au sein du GIP Littoral dont les travaux et les préconisations sont attendues avec impatience.
Carcans «Nous n’avons pas eu de dégâts, à part un peu d’érosion dunaire», indique le maire Henri Sabarot. L’élu tient à préciser que «c’est la première fois que nous avons été aussi bien prévenus par les services de l’Etat». Messages téléphoniques, mails et SMS ont été envoyés à ses services pour alerter sur les risques de tempête «avec une bonne précision tant dans l’heure que dans la force du vent».
Hourtin Seules «quelques tuiles envolées» sont à déplorer, précise le maire, Christophe Birot. La commune a également subi une coupure d’électricité.
Naujac La tempête a entraîné de l’érosion marine. «La remise en accessibilité de la plage nous occasionnera des frais», souligne le maire, Jean-Bernard Dufourd.
Vendays Aucun dégât n’est à signaler.
Grayan La commune a globalement été épargnée par la dépression.
Soulac La zone habitée n’a pas été atteinte par les inondations contrairement à des terres agricoles situées dans la zone de l’estuaire. Par ailleurs, chaque tempête et marée à fort coefficient rabote encore un peu plus le trait de côte au point de menacer certaines villas de l’Amélie ainsi que l’immeuble du Signal à Soulac-sur-Mer. Cet ensemble de 70 appartements n’est plus qu’à une trentaine de mètres de l’océan, autrement dit à la limite de l’arrêté de péril. Les copropriétaires viennent, sans mauvais jeu de mots, de tirer le signal d’alarme.
Le Verdon Bénéficiant d’une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle au titre des submersions marines, la commune a subi des inondations importantes dans la zone en bordure des marais. Avec une mer en surcote de plus d’un mètre, «35 à 40 maisons ont été sinistrées tandis que deux familles ont dû être relogées», précise le maire Jacques Bidalun. Selon lui, «les inondations sont dues au fait qu’à certains endroits, les digues ne sont pas assez hautes», mais aussi à des «dysfonctionnements au niveau de l’ouverture et de la fermeture des vannes». Une vaste réflexion a été engagée pour améliorer le système hydraulique de la zone.

Commentaires des internautes
lulu - le 09/04/2010 à 11:31
pourquoi ne parlez vous pas de LABARDE où les gens ont été évacués de leur logement pendant 5 jours ?
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
5 € N°144
Juin/Juillet/Août 2018

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous