Livres - N°118 - Juin/Juillet 2013

Livres

 

Invignez-vous, Jacques Dupont, éd. Grasset, 142 pages, 9,90 €

Après Choses bues (Grasset), chroniques d’un journaliste-écrivain (voir JdP n° 90), Le guide des vins de Bordeaux (Grasset), travail titanesque (1 900 pages !) d’un reporter-dégustateur (voir JdP n° 108), voici, toujours chez le même éditeur Invignez-vous !. Cette fois, c’est le pamphlétaire qui prend la plume. Dans ce livre détartrant comme un bon vinaigre, le spécialiste du vin au journal Le Point oppose «le principe de plaisir» au «principe de précaution» incarné par la loi Evin, adoptée en 1991, «qui fait du vin une sorte de drogue licite». Il s’en prend aussi aux oukases de tous les hygiénistes, experts et autres addictologues, professeur Claude Got en tête, qui veulent codifier et «maximiser le bonheur» et nous entraînent en fait «vers des dérives autoritaires». Autant un Stéphane Hessel défendait, avec une certaine naïveté, les valeurs du Conseil national de la résistance dans Indignez-vous, autant Jacques Dupont, en pastichant le titre de cet opuscule, déroule un plaidoyer en faveur de la civilisation du vin ainsi qu’une brève histoire de la pensée prohibitionniste. Ce qui est au cœur du livre, c’est cette «grande spécialité» française qui consiste à dénigrer le patrimoine national au travers d’une loi qui bride une communication autour du vin un tant soit peu basée sur le plaisir. «Récemment, une agence de publicité chargée d’évoquer l’accord d’un mets et d’un cognac s’est vue imposer le remplacement des mots “expérience gourmande” par “rencontre gustative”». A l’heure où l’idée d’une fiscalité dite «comportementale» pour faire baisser la consommation d’alcool fait son petit bonhomme de chemin, la lecture d’Invignez-vous est plus qu’une saine occupation, un antidote au poison de la réglementation.

 

Randonnées VTT & VTC en Gironde, volume 2, Jean-Jacques Reynier, Rando éditions, 128 pages, 14,50 €

Après avoir consacré un premier volume à tout l’est du département, le journaliste spécialiste du VTT, Jean-Jacques Reynier, propose 21 nouveaux itinéraires pour découvrir à vélo l’ouest et le sud de la Gironde, c’est-à-dire les territoires du Médoc, du Pays de Buch et de la Haute Lande girondine. Au programme : des vignes et des châteaux, des pins et des plages, des étangs, des lacs et Arcachon, le Parc naturel des landes de Gascogne... Les plus courts de ces parcours totalisent moins de 15 km (Autour de Claouey ; La Pointe de Grave ; Autour de Saint-Léger-de-Balson) quand les plus longs frôlent voire dépassent 30 km (La tournée des grands ducs à Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien ; Autour du Barp ; La forêt du Porge-Océan). Niveau de difficulté, temps estimé, points d’intérêts : cet ouvrage compact constitue un road-book idéal pour les amateurs de cyclisme.

 

 

Voiles de plaisance en France, 100 ans d’histoire, François Puget, éd. Le Télégramme, 128 pages, 19,90 €

A partir du milieu du xixe siècle, la navigation à la voile a quitté l’univers utilitaire de la marine de commerce pour devenir le loisir d’une minorité de personnes aisées. Construits pour la navigation hauturière ou pour les régates sportives, les voiliers se sont considérablement diversifiés. Après la Seconde Guerre mondiale, une véritable révolution s’est opérée avec la généralisation des vacances à la mer, la mise en place des écoles de voile tout le long du littoral français et l’apparition de matériaux peu coûteux permettant de construire des modèles de voiliers à l’échelle industrielle. La navigation de plaisance s’est démocratisée tout en gardant sa part de rêve. C’est à travers le portrait de plusieurs centaines de bateaux que cette évolution est racontée, des goélettes de croisière aux yachts de course, jusqu’aux voiliers d’aujourd’hui qui permettent de s’initier aux premiers bords.

 

 

Fascinant Médoc, Histoire d’un pays, Marie-José Thiney, éd. Sud Ouest, 224 pages, 19,90 €

L’histoire du Médoc a commencé bien avant la culture de la vigne. Poussière d’îles dispersées dans l’embouchure démesurée de la Gironde, beaucoup plus avancé vers l’ouest qu’aujourd’hui et creusé d’estuaires côtiers, le Médoc a très tôt présenté un intérêt pour les navires marchands, même avant l’âge du bronze. L’estuaire lui a apporté des bonheurs et des malheurs au cours de l’histoire, et l’ascension de son vignoble en a fait une région universellement connue. 

 

 

Grand cru classé et noir complot, William Olivier Desmond, éd. Vents salés, 224 pages 19 €

Traducteur littéraire réputé (Stephen King, Donna Leon...), William Olivier Desmond est aussi auteur de plusieurs ouvrages. Il revient ici avec un nouveau polar. Alaric Gaillardin, détective privé, sur le point d’être père, se voit embringué dans deux affaires bien différentes : une sombre histoire de chantage à coups d’oreilles coupées auprès d’un opulent commerçant bordelais, qui n’est lui-même pas exactement blanc-bleu, et une mystérieuse disparition de bouteilles dans l’un des châteaux les plus réputés de Saint-Emilion.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous