Lacanau - N°90 - Octobre/Novembre 2008

Front de mer : «ambiance portuaire» ou «jardin d’acclimatation» ?

Les études pour le réaménagement des allées Ortal et du front de mer ont été présentées cet été aux riverains. On attend maintenant le lancement par les élus d’un premier schéma faisant un choix entre ou parmi trois propositions.

 

Emed90-7ar.jpgn politique, les erreurs de communication sur les sujets importants sont difficiles à rattraper et un projet mal parti se transforme vite en boulet. C’est avec un luxe de précautions oratoires sans précédent que Jean-Michel David a présenté publiquement mi-juillet le résultat des cogitations des architectes et paysagistes ayant planché sur les allées Ortal et le nouveau front de mer. Au total, trois cabinets ont réalisé des études préliminaires dans le cadre d’un appel à idées organisé avec l’appui de la Direction départementale de l’environnement en qualité d’assistant à maître d’ouvrage. «Chaque mot compte», a prévenu le maire qui avait invité à la salle Lescoure de Lacanau-océan les riverains, les commerçants et présidents d’associations concernés par cette requalification urbaine d’envergure. L’objectif était de restituer les travaux des professionnels «sans y mettre de marque personnelle». Mais, chassez le naturel et il revient vite au galop. Tout en s’efforçant de rester neutre tout au long de la présentation des trois études sur grand écran, Jean-Michel David a laissé transparaître ses préférences en lâchant notamment un «je n’ai pas d’avis à émettre» lourd de sous-entendus au terme de la projection du projet Barsacq. A l’évidence, cette proposition, la plus minérale des trois, conservant un parking sur son emplacement du front de mer et prévoyant l’installation de «poufs en galet» sur les allées Ortal, n’a pas emballé non plus l’assistance. Beaucoup plus massif et de loin le plus cher, le projet Desvignes se distingue par l’installation d’une vaste plate-forme et de gradins en bois qui, alliés à des dalles de béton, ont pour ambition de créer une «ambiance portuaire» à Lacanau-océan, la partie sud du front de mer étant davantage végétalisée. Sur les allées Ortal, c’est la «recherche de la rusticité» qui serait à l’ordre du jour avec l’aménagement, au centre de la voie piétonne, de «placettes» d’animation dans l’esprit «ramblas» comme à Barcelone. C’est le groupe Miquel qui présente le projet le plus dans l’air du temps en privilégiant l’approche d’une «ville jardinée» et la med90-7br.jpgcréation d’«un jardin littoral» qui correspondent à «l’idée d’une forêt habitée». L’étude prévoit le déplacement du marché sur les allées Ortal piétonnes, équipées d’ombrières et qui gardent la vue sur l’océan. Au nord : création d’un parvis et d’un jardin dunaire, au sud un jardin d’acclimatation. Vient le tour des questions. «Combien de temps ?», demande Daniel Darsonville, président de l’Association du développement économique canaulais. «On va prendre le temps de la réflexion. Il va falloir s’armer de patience», répond le maire pour qui «deux voire trois mandats» seront sans doute nécessaires pour venir à bout du projet dont les allées Ortal seront la première étape. Une fois n’est pas coutume, le maire reçoit les félicitations de l’Apllo. René Magnon, le nouveau président de l’association des propriétaires, se dit «prêt à travailler» sur le sujet. En attendant, ce sont les élus qui devraient reprendre la main. Lors de cette présentation publique, Jean-Michel David a annoncé qu’à la fin de l’été les conseillers municipaux seraient à nouveau réunis pour réfléchir au lancement d’un premier schéma d’aménagement. Si l’on en croit les informations publiées par la mairie elle-même en juin dernier, c’est le projet Desvignes qui a la faveur du conseil municipal. Il ressort comme étant le «plus réaliste et correspondant le mieux à la problématique du front de mer».

 

Photo en haut :

Pour Jean-Michel David, il faudra «deux voire trois mandats» pour refaire le front de mer.

Photo en bas :

Maquette du projet Desvignes avec sa plate-forme et ses gradins en bois. La plus imposante et la plus chère des trois propositions présentées en juillet dernier.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous