Hourtin - N°92 - Février/Mars 2009

Enquêtes publiques pour le CFM

Le public pourra donner son avis sur le projet de reconversion du CFM entre le 16 février et le 18 mars.

 

med92-11ar.jpgLe projet de reconversion de l’ancien centre de formation de la marine (CFM) va tout prochainement connaître une nouvelle étape. Après le dépôt du permis d’aménager en fin d’année par Hourtin promotion international (HPI) – filiale créée par l’acquéreur belge du terrain, Robelco, pour réaliser cette opération –, les procédures administratives vont s’accélérer. Le dossier – qui prévoit la reconversion du site en un ensemble de logements, commerces, hôtels, centres de loisirs, résidence hôtelière, résidence service et port de 330 anneaux – «doit repasser en commission des sites à la demande du ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo», précise le maire Christophe Birot. Le projet a déjà reçu un avis favorable de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CDNPS), mais seulement sur la partie terrestre. Or, le ministre refuse de se prononcer sans avoir également le positionnement de l’entité sur la partie nautique du projet.
Par ailleurs, le dossier va être soumis à enquêtes publiques du 16 février au 18 mars prochains. Deux seront menées conjointement. La première, dite enquête Bouchardeau, vise à informer et recueillir l’avis du public sur le projet et ses incidences sur l’environnement. La seconde, menée au titre de la loi sur l’eau, vise à mesurer l’incidence du projet sur le milieu aquatique*.
On sent bien que la question du port de plaisance prévu dans le projet est centrale pour la poursuite du dossier. A l’origine, la commission locale de l’eau (CLE), présidée par le maire de Carcans Henri Sabarot, était plutôt frileuse à l’idée de voir de nouveaux bateaux envahir le lac. Le schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des lacs médocains préconisait même de limiter la fréquentation des bateaux à moteur (JdP n° 79). Devant les menaces qui pesaient en conséquence sur le projet, le promoteur et la commune d’Hourtin ont fait des efforts. Imaginé au départ pour 400 anneaux, le port de plaisance n’accueillera plus que 330 anneaux. Et encore, 130 seront réservés à l’accueil de bateaux actuellement aux corps-morts sur le lac. Au final, ce ne sont donc que 200 nouvelles places qui seront créées (JdP n° 89). Devant les concessions consenties, la CLE a donné en octobre un avis favorable au projet (malgré les oppositions de la Sepanso et de Vive la forêt). Robelco et la municipalité espèrent maintenant obtenir le même résultat de la part de Jean-Louis Borloo et du commissaire-enquêteur.

* Les dossiers d’enquêtes seront mis à la disposition du public dans les mairies d’Hourtin et de Carcans. Le commissaire-enquêteur, Jean-Pierre Lajaunie, se tiendra à la disposition du public le lundi 16 février de 14h à 16h à la mairie d’Hourtin, le mardi 3 mars et le mercredi 11 mars, de 14h à 16h30 à la mairie de Carcans, et le mercredi 18 mars de 14h à 17h à la mairie d’Hourtin.


Equipements sportifs

Une réflexion a été engagée par la députée Pascale Got pour voir dans quelles conditions les équipements sportifs de l’ex-CFM (une piscine et un complexe sportif en parfait état) pourraient être mis à la disposition du public durant les travaux de reconversion du site.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous